République Dominicaine Vie sociale

Baseball : c'est non seulement le sport national, mais aussi une véritable obsession nationale, et même les plus petites communautés ont des stades illuminés. Le centre privilégie du base-ball pour le pays tout entier se situe dans le port industriel de San Pedor de Macoris. De nombreux joueurs dominicains vont jouer dans les principales ligues américaines. Juan Marichal, dont les exploits de lanceur pour les Géants de San Francisco lui ont offerts une place au Panthéon, est maintenant le Directeur des Sports du pays. La saison d'hiver professionnelle va d'octobre à janvier. Les visiteurs devront demander à la population locale ou regarder dans les journaux locaux pour les horaires des matchs.
Sports Nautiques : tout ce qui a trait aux sports nautiques est possible en République Domicaine. Même si certains rivages sont rudes et rocheux, il y a de magnifiques plages idéales pour pratiquer la natation. Pour les adeptes de plongée sous-marine autonome et de plongée avec masque et tuba, il y a des récifs sous-marins, une bonne visibilité sous l'eau, des eaux chaudes, des épaves, des cavernes et une faune marine riche. Les bons sites de plongées sont Sosúa (près de Puerto Plata) ; Cabrera (plongée dans une grotte d'eau fraîche avec un lac souterrain) ; Las Terrenas; la péninsule Sasmaná ; Punta Rucia (récif coralien) ; Le parc national sous-marin de Caleta (accessible par bateau de Boca Chica); les îles de Catalina et deSaona (accessibles par bateau de La Romana); et Barahona (une zone en cours de développement pour son éco-tourisme). Les plongeurs expérimentés peuvent également rejoindre legroupe de recherche du Nord des Caraïbes et participer au projet gouvernemental pour retrouver et remonter des artefacts de navires coulés (certains datant du 16e siècle) ; des informations détaillées peuvent être obtenues par e-mail (info@oldship.com ). Le matériel de plongée (sous-marine et avec masque et tuba) peut être emprunté ou loué aux opérateurs de plongée et hôtels. Des voiliers sont disponibles dans les hôtels à Saint Domingue et dans la plupart des autres stations du pays. Des visites en bateau des cavernes sous-marines du lagon Gri Gri près de Sosúa sont une attraction touristique prisée. Les hôtels organisent également des charters en bateau pour aller pêcher en mer le marlin, le voilier, la daurade et autres poissons de sport. La pêche en eau douce dans des embarcations à fond plat avec guides peut être organisée à La Romana, Boca de Yuma et au nord de la côte. Sosuà est un lieu particulièrement bien exposé pour pratiquer la planche à voile, l'endroit accueillant la Coupe du Monde de l'Association Professionnelle de Planche à Voile.
Sports d'aventure : la République Dominicaine devait rapidement suivre le mouvement vers les sports d'aventure et a bien développé les installations nécessaires à la gamme habituelle des sports générant de l'adrénaline. Le rafting est possible sur le Río Yaque del Norte à Jarabacoa. Le canyoning, qui est un sport de descente de cascade sans être assuré par des cordes (ce qui sous-entend que les fervents adeptes de ce sport montent à la gorge d'une rivière pour se jeter littéralement dans le cours d'eau inférieur) est fort prisé à La Madajagua à Imbert et la région de Jarabacoa.
Trekking et randonnées à pied : les meilleurs endroits pour le trekking sont Jarabacoa, la Constanza Valley, et la Nuevo Valley. Les passionnés de randonnée à pied et d'escalade peuvent rejoindre le pèlerinage annuel des autochtones vers la plus haute montagne des Caraïbes, le Pico Duarte (3 210 m), qu'ils peuvent conquérir soit à pied soit à dos de mule. Des visites similaires peuvent être également effectuées au Pico Yaque, El Mogote, Mount Isabel de Torres et dans le sud-ouest, le Sierra de Bahoruco.
Equitation : les dominicains adorent pratiquer l'équitation et leur pays offre certaines des meilleures balades à cheval de l'archipel des Caraïbes. Des matchs réguliers de polo ont lieu à Sierra Prieta à Santo Domingo et à Casa de Campo près de La Romana où des invités peuvent participer aux compétitions qui se déroulent deux fois par semaine.
Golf : il y a neuf terrains de golf de championnat (et de nombreux autres sont en cours de construction), un bon nombre d'entre eux sont bordés par l'océan d'un côté et les montagnes de l'autre. À la suite des 42e Championnats de Golf des Caraïbes, qui se sont tenus en 1998 en République Dominicaine, le pays continue de se présenter activement comme une destination internationale de golf des plus importantes. Certains des meilleurs terrains se trouvent à La Romana Country Club, Casa de Campo, Dientes del Perro (Dents du Chien), Playa Dorrada (conçu par Robert Trent Jones), Gran Diabolo Links (lieu prévu pour la première Académie de Golf du pays) et Santo Domingo Country Club. Pour de plus amples renseignements, contacter la Fédération de Golf Dominicain (ADOGOLF) (tél : 476-48-98. Fax : 476-48-29).

Cuisine et boissons
La cuisine locale dominicaine allie les influences espagnoles avec les produits locaux. Le boeuf est cher (les Dominicains élèvent de superbes bovins, mais la plupart sont exportés) et les favoris locaux sont le porc et la viande de chèvre. Il existe de nombreux poissons frais et fruits de mer, des tomates provenant de l'île, des laitues, de la papaye , des mangues et des fruits de la passion ; ici tous les agrumes sont délicieux. Les plats locaux comprennent la bandera (signifiant littéralement « le drapeau », comprenant du riz blanc, des haricots rouges, de la viande cuite en ragoût, de la salade et de la banane plantain frite), chicharrones de pollo (petits morceaux de poulet frit), casava (du yucca frit), sopa criolla dominicana (de la soupe locale de viande et de légumes) et sancocho (ragoût avec jusqu'à 18 ingrédients). Boissons : la Presidente (bière dominicaine) est très bonne, comme le sont les boissons à base de rhum telles que le Brugal ou le Bermudez. Le Rum añejo (vieux, rhum brun) agrémenté de quelques glaçons fait un remarquable digestif. Le café local est excellent et très corsé. La bière et le rhum produit localement sont bien meilleur marché que l'alcool importé qui a tendance à être cher.

Vie nocturne
Le choix va d'une revue du style Las Vegas, des discothèques et des casinos à un café tranquille au bord de la mer à Santo Domingo. Les hôtels proposent des shows plus traditionnels comprenant de la traditionnelle et des danses folkloriques. Les danses populaires sont la merengue, jouée très fort presque partout; bachata, qui devient très populaire dans hauts lieux touristiques; perico ripiao; et la salsa. La Malécon, située le long du boulevard longeant la mer à Saint Domingue, est connue comme étant la plus longue discothèque du monde. Des concerts et d'autres événements culturels ont souvent lieu à la Casa de Francia et la Plaza de la Cultura à Saint Domingue, parmi d'autres lieux de rendez-vous fort prisés des noctambules.

Modes de vie
Même si la République Dominicaine est empreinte d'influences catholiques et espagnoles, sa culture n'est pas complètement latine et cela se remarque dans le fait même que l'on puisse obtenir son divorce en 72 heures ... Les vêtements portés la journée sont généralement décontractés mais les tenues de plage et les shorts ne sont acceptés que dans les stations balnéaires et les piscines. Les tenues du soir ont tendance à être plus chics, la veste est de rigueur (même si le port de la cravate n'est pas obligatoire) pour les hommes dans les meilleurs restaurants, les hôtels et pour les fonctions sociales.
Pourboires : les notes des restaurants et des hôtels comprennent automatiquement un service de 10 % (en sus des 12 % de taxes) mais un pourboire supplémentaire peut être alloué comme appréciation du bon service. Les chauffeurs de taxi sur les itinéraires fixes n'attendent pas de pourboires.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif