Colombie Informations générales

Situation géographique

La Colombie se situe au nord-ouest de l'Amérique du Sud.

Heure locale

GMT/UTC - 5. Heure de Paris/HEC - 6.

Capitale

Bogotá. Nombre d'habitants : 7,1 millions (2005).

Géographie

La Colombie est un état d'Amérique du Sud, limité au nord par la Mer des Antilles, au nord-ouest par le Panama, à l'ouest par l'Océan Pacifique, au sud-ouest par l'Equateur et le Pérou, au nord-est par le Venezuela et au sud-est par le Brésil. Les Andes traversent le pays en trois chaînes du sud au nord, avant de plonger dans les plaines de la côte caraïbe. Au sud de la côte pacifique s'étendent de vastes plaines marécageuses au pied d'une chaîne montagneuse accidentée mais de faible altitude. A l'est de ces montagnes, les plaines côtières du sud-ouest forment une dépression allant du port de Buenaventura sur la côte pacifique à la Mer des Antilles. Plus à l'est s'élèvent les pentes de la Cordillère Occidentale qui, avec la Cordillère Centrale, s'étendent au nord jusqu'aux plaines de la zone Caraïbe en partant de l'Equateur, séparées par une vallée, comblée au sud par des cendres volcaniques atteignant 2.500 m d'altitude. Plus au nord se trouve la Vallée fertile du Cauca, qui s'étend jusqu'à Cartagena, où elle se transforme en gorge profonde reliant les Cordillères aux plaines caraïbes. La Cordillère Orientale, la chaîne la plus longue, prend naissance au nord de la frontière équatorienne, et se prolonge au nord puis au nord-est vers le Venezuela. Les plates prairies herbeuses à l'est associées à la jungle et aux imposantes forêts tropicales de l'Amazone représentent plus de la moitié de la superficie du pays. Ce dernier compte également deux petites îles, San Andrés et Providencia, situées à 700 km au nord de la côte colombienne, qui lui appartiennent depuis 1822.

Gouvernement

Histoire: Très tôt, au 16ème siècle, les espagnols envahirent et colonisèrent ces terres, fondèrent les villes de Santa Marta (1525) et Cartagena (1533) avant de s'installer dans l'Altiplano où ils découvrirent une culture indigène avec des méthodes sophistiquées de culture et de commerce, la Chibcha. Les indigènes avaient de l'expérience dans l'artisanat pour travailler l'or et l'embellissement des objets et des bijoux; en incluant la tradition du bain d'or d'un de ses rois dans le petit lac sacré de Guatavita. Ensuite les colonisateurs fondèrent la ville de Bogota (1538) et la Colombie se convertit en cœur de la vice-royauté de Nouvelle Grenade. Entre la fin du 16ème siècle et le début du 19ème siècle l'économie de la Nouvelle Grenade fut basée sur l'exploitation minière en utilisant la population indigène pour travailler dans les mines. Lorsque la population indigène diminua on importa des esclaves africains pour effectuer le travail dans les mines. A l'époque de la colonie il y eut des conflits entre les espagnols d'origine et les créoles (descendants des espagnols nés dans les colonies), ces derniers furent inspirés des idées libérales provenant principalement de France et d'Amérique du Nord. En 1771 eut lieu la Révolution des Comuneros (révolte des créoles contre le monopole commercial des espagnols). Le mouvement indépendantiste commença en 1810 quand l'Espagne tomba sous l'autorité de Napoléon. Les luttes pour l'indépendance se prolongèrent jusqu'en 1819 quand les réalistes furent vaincus dans la bataille de Boyaca. La Constitution de Cucua de 1821 créa la République de la Grande Colombie, comprenant également les territoires du Venezuela, Panama et l'Equateur jusqu'en 1830. Cette République eut comme Président Simon Bolivar (1783-1830) et à sa dissolution elle prit le nom de Nouvelle Grenade. En 1832, le Général Francisco de Paula Santander, qui avait lutté pendant la guerre d'indépendance, assuma les fonctions de Président et établit et consolida les institutions gouvernementales et l'ordre fiscal. Mais il y avait deux groupes différents d'opposition sociale et politique, les conservateurs (héritiers du régime colonial) et les libéraux (commerçants créoles avec des idées de réformes générales et d'abolition des monopoles), ces deux groupes avaient également une vision différente sur l'importance de l'église catholique dans la vie politique. Depuis cette époque ces deux groupes ont dominé la vie politique colombienne. Finalement la République fut déclarée en 1855, quatre ans après l'abolition de l'esclavage. Pendant un siècle, les conservateurs et les libéraux prirent le pouvoir, interrompus par quelques périodes de dictature militaire. Ainsi, dans les années 70, l'absence de compétition politique mena à une marginalisation de la population sur le débat politique. Cette crise se manifeste principalement quand de nouveaux groupes armés se forment. Les conservateurs et les libéraux s'unirent pour faire face à la Alianza Nacional Popular (ANAPO), dirigée par un ex dictateur, le Général Rojas. Rojas fut vaincu par Misael Pastrana Borrero, le candidat libéral conservateur. Cette élection fut un point crucial dans l'histoire de la Colombie puisque les membres de ANAPO formèrent la guerilla, Movimiento 19 de abril (M-19/ Mouvement du 19 avril) qui fut en guerre pendant 15 années contre le Gouvernement. Deux groupes de gauche s'unirent au M-19, les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) et l'Armée de Libéralisation Nationale (ELN). Pendant que ces groupes prenaient le pouvoir dans les zones rurales, les cartels de la drogue s'organisaient également. Ces groupes contrôlaient des grosses sommes d'argent et espéraient occuper un rôle dans la vie politique en finançant les partis politiques avec l'argent de la drogue. En septembre 1989, après une année de négociations, le M-19 abandonne la guérilla et intègre la vie politique par la voie légale. En 1990, le candidat libéral remporte les élections présidentielles. Pendant l'année 1991 le Président César Gaviria Trujillo lance des élections pour l'Assemblée Constituante et celle-ci élabore une nouvelle Constitution. Une politique économique d'ouverture pour le développement national est mise en place. Mais les réformes ne purent pas réduire la violence générée par les conflits entre les trafiquants, les guérilleros et le Gouvernement. En novembre 1992, un concordat avec le Vatican est signé pour supprimer les droits de l'église à imposer la conduite morale aux colombiens. Le ADM-19, parti politique établi par le M-19, participe pour la première fois aux élections de 1994. Le parti ne récolte pas beaucoup de votes à cause des attaques et des assassinats dont leurs leaders furent les victimes des groupes paramilitaires de droite. Ainsi, en 1994, Ernesto Samper Pizarro du parti libéral, élu au deuxième tour des élections, souhaita maintenir la ligne politique et sociale appliquée par le Gouvernement jusque là. Le 19 juin 1995, Henry Loaiza Ceballos, chef militaire du cartel de stupéfiants de Cali, se rend dans un cartel de l'armée à Santa Fe de Bogota. Le 4 juillet, des agents de police arrêtent José Santacruz Londoño réputé comme étant l'un des fondateurs du cartel de Cali. Il était recherché pour des délits de trafic de drogue, blanchiment d'argent et attaques terroristes. Le 22 janvier 1996, l'ex ministre de la Défense, Fernando Botero Zea, depuis une émission de télévision en prison affirme que le Président Ernesto Samper demanda et accepta les contributions du cartel de Cali pour la campagne électorale de 1994. Ce fut le témoignage le plus nuisible au Président.
En 1998 l'électorat, fatigué des Libéraux après 12 ans de pouvoir, vota pour Andres Pastrana, un conservateur qui se présenta comme le leader de la Grande Alliance (Gran Alianza). Actuellement, le pays est confronté aux conflits opposant le Gouvernement, les trafiquants et les guérillas. Sous la pression de Washington, les forces de sécurité colombiennes ont commencé une « guerre contre la drogue » vers la fin des années 90 avec des armes et des équipements financés par les Etats-Unis. Cette campagne n'a pas atteint les résultats espérés. Toutefois, les deux principales organisations, les cartels de Cali et de Medellin ont été démantelés, mais le flux de cocaïne et d'héroïne continue à être acheminé vers les Etats-Unis. La stratégie de la guérilla s'est concentrée sur la création de « zones franches » dans lesquelles le gouvernement n'a aucun pouvoir. Les 15 000 membres du FARC (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie), le groupe le plus important a le contrôle du Sud de Bogota. Les négociations devaient entraîner la retraite des troupes des guérilleros à la fin de l'année 1998. L'administration américaine s'indigna devant les compromis entre le Gouvernement colombien et la guérilla qui contrôle actuellement le tiers du pays. En l'an 2000, les Etats-Unis établirent un programme d'aide militaire pour un montant de un billion de dollars pour la phase finale de la « guerre contre la guerre ». Toutefois il faut tenir compte que la drogue exerce une grande influence sur l'économie colombienne, il est clair que le programme est politique et stratégique: l'objectif du gouvernement est avant tout de détruire le FARC et ses alliés une fois pour toutes.

Gouvernement: le Président de la République est le chef d'Etat, il est élu au suffrage universel pour un mandat de quatre ans. Le Président gouverne avec l'aide du Conseil des Ministres. Le Pouvoir législatif est bicaméral et est constitué par les 102 membres du Sénat et les 162 Députés de la Chambre des Représentants. Les membres des deux Chambres sont élus au suffrage universel pour un mandat de quatre ans comme le Président.

Langues

L'Espagnol est la langue officielle. Des dialectes indiens et un peu d'anglais, de français, d'allemand et d'italien se parlent également.

Religions

95% de la population est catholique. Il y a aussi des minorités protestantes et juives.

Électricité

Principalement du 110/120Volts CA, 60Hz. Les prises de courant sont du type américain avec deux fiches plates.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif