Etiquette

Économie : l'économie du Zimbabwe connaît de sérieuses difficultés depuis le brusque déclin de sa valeur monétaire qui s'est amorcé en 1997. Celles-ci se sont considérablement aggravées au cours des douze derniers mois en raison de la situation chaotique dans laquelle le gouvernement a plongé l'industrie agricole, pilier de l'économie zimbabwéenne, à cause de la gestion désastreuse de sa politique de propriété foncière. En ajoutant le faible prix des marchandises et d'autres facteurs internes, l'économie est à présent dans son plus mauvais état depuis l'indépendance, avec 50 % de chômage et un taux d'inflation annuel de 60 %. Les propres chiffres du gouvernement prévoient une réduction de l'activité économique de 10 % pour 2000/01. La base agricole repose sur le tabac et d'autres cultures commerciales, dont le sucre, le café, le coton et le maïs, qui constituent les exportations essentielles. L'élevage du bétail occupe également une place importante. L'industrie minière produit de l'or et du nickel, principalement destinés à l'exportation, ainsi que de petites quantités de minerais divers, comme l'argent, les émeraudes, le lithium, l'étain, le minerai de fer, le manganèse, le cobalt, le charbon, les diamants et un certain nombre de métaux rares. Les vastes réserves de charbon et les usines hydroélectriques alimentent les centrales électriques du pays. L'industrie manufacturière, qui est bien développée par les normes régionales, s'est considérablement améliorée suite aux projets de substitution aux importations mis en place lors de l'application des sanctions commerciales internationales contre la Rhodésie pendant la Déclaration unilatérale d'indépendance (DUI). L'industrie alimentaire, les métaux, les produits chimiques et le textile sont les plus importants secteurs de cette industrie. Dans le secteur tertiaire, le tourisme s'est rapidement développé au cours des vingt dernières années, mais ce secteur est également très affecté par la position politique incompatible du gouvernement. Bien que le pays soit mieux développé qu'un grand nombre de ses voisins, l'économie zimbabwéenne continue à dépendre fortement de l'Afrique du Sud. Le Zimbabwe fait partie de la Communauté de développement de l'Afrique australe et est entré dans le Marché commun de l'Afrique australe et orientale.
Affaires : il faut respecter les règles de politesse normales et les hommes doivent porter un costume et une cravate. En règle générale, l'atmosphère est plus détendue que dans de nombreux pays européens. Heures d'ouverture : 8 h à 16 h du lundi au vendredi.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif