Vénézuela Vie sociale

Cuisine et boissons

Le cumin et le safran sont utilisés dans de nombreux plats mais la saveur particulière et délicate de la majorité des plats traditionnels est due à l'utilisation de racines et de légumes locaux. Citons parmi les spécialités locales les tequenos, hors-d'oeuvre très apprécié (rouleaux de pâte frits farcis de fromage blanc local) ; les arepas (pain indigène) élaboré à partir de maïs moulu, d'eau et de sel et les tostadas, utilisées en sandwiches (évidées et remplies de farce ; jambon-fromage, viande épicée, salade de poulet ou fromage blanc). Le Guasacaca est un condiment assez relevé accompagnant habituellement les viandes grillées. Le Pabellón criollo est un hachis composé de viande hachée et servi avec des bananes plantin frites, des haricots noirs et du riz. Le Hallaca, spécialité locale consommée à Noël et pour le Nouvel an, est composé de farine de maïs mélangée à du bouf, du porc, du jambon et des poivrons, le tout enroulé dans des feuilles de bananier et cuit dans l'eau. Boissons : le vin local n'est pas de grande qualité ; les vins étrangers sont mis en bouteille localement. Vous trouverez de très bonnes bières locales, ainsi que des eaux minérales, du gin et un excellent rhum. Le café est délicieux et nous recommandons la merengada (pulpe de fruit, glace, lait et sucre).

Conventions sociales

La poignée de mains ou l'abrazo local, à mi-chemin entre l'étreinte et la poignée de mains, est la forme de salutation habituelle. À Caracas, la tenue vestimentaire est à la fois décontractée et traditionnelle. Les hommes vont travailler en costumes et portent une veste et une cravate pour aller dîner ou assister à des événements sociaux. Dans les zones côtières, l'habillement est moins formel mais les tenues de plage et les shorts sont réservés aux plages et aux piscines. Les zones fumeurs sont les mêmes qu'en Europe et la signalisation est bien visible. Certains bâtiments publics sont également des zones non-fumeurs. Pourboire : les pourboires sont laissés à la discrétion des clients mais dans la majorité des bars et des restaurants, les factures sont majorées de 10 % pour le service et il est d'usage de laisser 10 % de plus sur la table. On donne habituellement un pourboire aux grooms et aux femmes de chambre ; les pourboires sont plus élevés à Caracas que dans le reste du pays. Quant aux chauffeurs de taxi, ils ne reçoivent en général un pourboire que s'ils transportent les bagages. Le personnel des stations service s'attend à recevoir un pourboire pour le plein d'essence.

Randonnée : le Venezuela possède 42 parcs nationaux et une vingtaine de réserves naturelles (monumentos naturales) qui recouvrent au total environ 15 % du territoire. Tous les types de randonnées sont possibles, sentiers balisés, jungle ou encore haute montagne. Notez que les visiteurs doivent se munir d'une autorisation délivrée par les bureaux centraux ou régionaux des parcs (Inparques) pour pouvoir pénétrer dans les parcs nationaux. Le Parcque Nacional El Avila est un parc national très moderne, offrant environ 200 km de sentiers faciles bien balisés et de nombreux terrains de camping. Les randonneurs chevronnés préféreront les Andes vénézueliennes, qui s'étendent sur quelques 400 km, depuis Táchira sur la frontière Colombienne en direction du nord-est, pour la grande diversité de ses paysages, allant des sommets enneigés aux luxuriantes forêts tropicales. Les régions les plus réputées pour la randonnée en montagne et l'alpinisme sont la Sierra Nevada de Mérida, où se trouvent quelques-uns des plus hauts sommets du pays (le Pico Bolívar et le Pico Humboldt notamment) et le magnifique Parque Nacional Sierra Nevada. Vous pouvez réserver des guides expérimentés (fortement recommandés pour les randonnée en montagne) ainsi que l'équipement adapté à Mérida, centre touristique régional. Les autres sites de randonnées les plus appréciés sont Los Nevados (que l'on atteint après une randonnée aisée sur un très pittoresque sentier de montagne), Pico El Aguila (accessible depuis Valera, où l'on peut se rendre en autocar depuis Mérida en empruntant la route la plus élevée du Venezuela), et la Sierra de la Culata (célèbre pour ses paysages de type désertique). La région de Mérida est également connue pour son téléphérique (teleferico), le plus long et le plus élevé du monde puisqu'il parcourt 12,6 km entre Mérida et le sommet du Pico Espejo ; il permet d'accéder facilement aux points de départ de nombreuses randonnées en montagne. Au sud-est, le Guyana est également une destination de randonnée très appréciée ; cette région abrite les tepuis caractéristiques du Venezuela (montagnes au sommet plat et aux parois verticales) et le site naturel le plus célèbre du pays, les Chutes de l'ange ; ce sont les plus élevées du monde (avec une chute ininterrompue de 807 m, environ seize fois la hauteur des chutes du Niagara). Les chutes sont assez difficiles d'accès (aucune liaison routière) ; il faut prendre l'avion jusqu'à Canaima (le site touristique le plus important situé à environ 50 km au nord-ouest des chutes), puis un effectuer autre vol très pittoresque à bord d'un petit aéroplane ou se rendre en bateau à moteur au pied des Chutes de l'ange (possible uniquement de juin à novembre pendant la saison des pluies ; compter environ deux jours).
Sports nautiques : l' île deMargarita est l'une des destinations les plus prisées pour les sports nautiques ; cette île s'étend sur plus de 40 km au nord de Cumaná (liaison par ferry deux fois par jour) ; son climat des Caraïbes et ses 167 km de plage de sable blanc attirent un nombre croissant de nageurs, surfeurs et plongeurs. Ces activités se pratiquent sur toute la côte caraïbe (au nord-est du pays) et surtout dans le Parc nacional Mochima : ce parc regroupe une multitude d'îles dont certaines, comme l'Isla de Plata ( la plus moderne), sont entourées de récifs coraliens. Au nord-ouest, la bande côtière et les nombreuses îles et récifs coralliens qui constituent le Parque Nacional Morroy sont le paradis des plongeurs. Des croisières en bateau sur les caños (canaux) traversant la mangrove ou vers les îles du parc Morroy (notamment vers Cayo Sombrero et Chichiriviche, les deux plus connues) sont proposées.
Le VTT et le parapente comptent de nombreux adeptes dans la région de Mérida, tandis que les amateurs de spéléologie préféreront la Cueva del Guácharo, un des sites les plus spectaculaires parmi les nombreuses grottes que compte le Venezuela, située à trois heures en autocar de Cumaná. Caracas possède le champ de course le plus grand et le plus moderne d'Amérique du Sud, la Rinconada, ouvert le samedi et le dimanche. La boxe, le base-ball et le football sont les sports qui attirent le plus de spectateurs au Venezuela tout au long de l'année. Des matches de lutte indigène (lucha libre) sont organisés chaque semaine.
Remarque : la chasse, sous toutes ses formes, est interdite.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif