Etiquette

Économie : l'économie syrienne repose sur l'agriculture et le pétrole. L'agriculture emploie un tiers de la population active, et la ressource principale est le coton, principale exportation. Le blé, l'orge, les fruits et légumes sont également cultivés, principalement pour la consommation interne. Le pétrole est l'industrie principale et représente deux tiers des exportations syriennes. La Syrie renferme également des réserves de phosphate (autre exportation importante), de minerai de fer et de gaz naturel. Le reste de l'économie industrielle se répartit entre trois secteurs : les produits chimiques, le caoutchouc et les plastiques ; le textile et le cuir ; et le secteur agroalimentaire. Au début des années 90, l'économie syrienne était largement étatisée. La disparition de l'Union Soviétique, partenaire commercial important, puis la guerre du Golfe ont porté un coup sérieux aux circuits commerciaux classiques, bien que la Syrie ait tiré des intérêts financiers certains de son ralliement à la coalition menée par les États-Unis contre l'Irak. Depuis, malgré quelques réformes libérales progressives, l'économie reste très régulée par l'état. L'accélération de cette réforme en vue d'attirer les investisseurs étrangers dont la Syrie a besoin pour développer son économie est l'une des priorités du nouveau gouvernement de Basil al-Assad. Il doit pour cela affronter un certain nombre d'intérêts bien enracinés et de monopoles existants. En novembre 2001, la croissance est constante aux alentours de 3,5 % et l'inflation reste en dessous de 2 %, mais le chômage affecte un cinquième de la population active, et continue à croître. L'un des problèmes les plus inquiétants à long terme est celui de l'eau, une ressource précieuse dans une région très aride. Un accord récent signé avec la Turquie a permis de régler l'utilisation commune du cours septentrional du système fluvial Tigre/Euphrate. Les principaux partenaires commerciaux de la Syrie sont la Turquie et les grands pays de l'UE, en particulier l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne.
Affaires : un costume strict est nécessaire. Les hommes d'affaires parlent en général l'anglais et le français. N'oubliez pas de prendre rendez-vous et d'échanger vos cartes de visite. Les arabes négocient souvent avec plusieurs personnes en même temps. Une liste de traducteurs assermentés est disponible auprès de l'ambassade britannique. Heures de bureaux : samedi-jeudi 8 h 30 à 14 h 30. Les administrations, les banques et les sociétés exploitées par des musulmans ferment le vendredi et ouvrent le dimanche. Les sociétés exploitées par des chrétiens sont ouvertes le vendredi et fermées le dimanche. Pendant le mois du ramadan, les administrations commencent le matin une heure plus tard.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif