Etiquette

Économie : jusqu'au déclenchement de la guerre civile, au début des années 80, les perspectives économiques du Sri Lanka étaient relativement bonnes. Cependant, une grande partie de l'économie a souffert de profonds bouleversements, notamment l'industrie du tourisme, qui représentait naguère le secteur le plus prometteur de tous et qui a enregistré un sérieux déclin. Le niveau élevé de chômage et le gros déficit budgétaire sont les conséquences les plus visibles. L'agriculture fait vivre une grand partie de la population active. Les principales rentrées d'argent proviennent de la récolte du thé, de l'hévéa et de la noix de coco, qui fournit plus de 75 % des bénéfices d'exportation. Le riz est cultivé principalement pour la consommation domestique. La sylviculture et la pêche sont également importantes. L'exploitation minière et la fabrication sont les principaux secteurs industriels. En ce qui concerne le premier, les pierres gemmes et le graphite sont les principales ressources minières. Le minerai de fer, le calcaire, l'argile et le minerai d'uranium sont également présents en quantités commercialement exploitables. L'hydroélectricité constitue la principale source d'énergie, à laquelle s'ajoute les importations de pétrole. Plusieurs industries de fabrication importantes sont sous le contrôle du gouvernement, notamment le ciment et les textiles, qui illustrent parfaitement la stratégie du gouvernement de promotion des industries orientées vers l'exportation. Au cours des années 90, les gouvernements successifs ont poursuivi des politiques libérales, faisant intervenir des privatisations et des dérégulations, mais le développement a été entravé par un manque de capitaux domestiques et la réticence des capitaux étrangers à investir dans l'île (autre conséquence de la guerre civile). Les conséquences climatiques, et notamment les sécheresses récurrentes, ont exacerbé cette situation. Certains secteurs de l'économie ont enregistré une croissance à la fin des années 90 mais sont restés vulnérables face à la situation politique. Le Japon, les États-Unis et le Royaume-Uni sont les principaux fournisseurs commerciaux du Sri Lanka.
AFFAIRES : la tenue professionnelle est décontractée. L'anglais est largement utilisé dans les cercles d'affaires. Prenez impérativement rendez-vous et votre ponctualité sera une preuve de politesse. Il est d'usage d'échanger vos cartes de visite lors d'une première présentation. Heures d'ouverture des bureaux : 8 h à 16 h 30 du lundi au vendredi.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif