Mali Santé

Vaccinations

  Précautions spéciales Certificat exigé
Fièvre Jaune Précautions spéciales  
Choléra  
Typhoïde et Polio Oui
Paludisme 1  
Nourriture et Boissons Choléra  

Les règlementations concernant les inoculations peuvent changer à tout moment. En cas de doute, demandez conseil a votre médecin.

Services médicaux


Remarque : les réglementations et dispositions en matière de santé sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et il est conseillé de prendre contact avec votre médecin bien avant la date prévue pour votre départ. Les chiffres ci-dessus correspondent aux notes suivantes :
1 : un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé de tous les voyageurs âgés de plus d'un an quel que soit le pays de provenance.
2 : selon des directives de l'OMS publiées en 1973, un certificat de vaccination contre le choléra n'est plus une condition indispensable pour entrer au Guatemala. Cela dit, le choléra est un risque grave dans ce pays et il est capital de prendre des précautions. Il convient de se renseigner sur la situation actuelle avant de décider si ces précautions doivent inclure la vaccination, étant donné que les avis médicaux différent quant à son efficacité.
3 : le paludisme, principalement sous la forme malignefalciparum, est endémique dans l'ensemble du pays. Des cas de résistance à la chloroquine ont été signalés.
4 : toutes les eaux doivent être considérées comme potentiellement polluées. L'eau utilisée pour boire, se laver les dents ou faire de la glace doit d'abord être bouillie ou stérilisée d'une façon ou de l'autre. Le lait n'est pas pasteurisé et doit être bouilli. Le lait en poudre ou en conserve est disponible et il est préconisé, mais il faut veiller à ce qu'il soit reconstitué avec de l'eau pure. Éviter les produits laitiers susceptibles d'avoir été fabriqués à partir de lait non bouilli. Ne consommer que de la viande ou du poisson bien cuits, de préférence servis chauds. Le porc, la salade et la mayonnaise peuvent comporter des risques accrus. Les légumes doivent être cuits et les fruits pelés.
Autres risques : la bilharziose (schistosomiase) est endémique. Éviter de nager ou de patauger dans de l'eau douce. Les piscines qui sont bien chlorées et bien entretenues ne présentent pas de risques. Les risques sanitaires suivants ont été signalés pour la région : de nombreuses maladies virales (transmises par des moustiques, des tiques ou des mouches genre phlébotome), les méningites à méningocoque (en particulier dans les zones de savane et pendant la saison sèche), les dysenteries, lestroubles diarrhéiques, ladiphtérie, latuberculose, les hépatites A, B et E (toutes très répandues) et le trachome. La rage sévit aussi. Les personnes à risque doivent envisager de se faire vacciner avant d'arriver dans le pays. En cas de morsure, présentez-vous sans attendre dans un service de soins médicaux.
Services médicaux : les équipements médicaux sont très peu nombreux et insuffisants pour traiter les urgences. Il est donc essentiel de souscrire une assurance maladie (comprenant notamment le rapatriement médical). De nombreux médicaments ne sont pas disponibles et les médecins et hôpitaux demandent en général le règlement immédiat en espèces des soins médicaux.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif