Koweit Présentation

Avertissement : Suite à l'action militaire en Iraq, le risque d'attaques terroristes est très élevé au Koweit. Il est recommandé aux visiteurs potentiels de se renseigner sur un des sites web des gouvernements suivants pour consulter les dernières probabilités de risques.
www.ambafrance-kwt.org
Cette partie du monde qui est devenue le Koweït était originellement contrôlée par les principales forces régionales du Golfe, formées principalement des différentes dynasties qui dominaient la Mésopotamie et la Perse. Les plus influents étaient les Safavides, une dynastie perse qui se déplaça dans la région vers 1500 et développa un empire commercial le long du littoral est de la péninsule arabique. Ensuite, au 16ème siècle, la pointe nord-est de la péninsule arabique fut intégrée à l'empire ottoman turc. La situation resta la même jusqu'à la fin du 19ème quand la famille Al-Sabah orienta le pays dans une autre direction et devint semi-autonome. Cependant, craignant que les turcs essaieraient de reprendre le contrôle, les koweïtiens passèrent un accord avec les britanniques qui les autorisaient à contrôler les affaires étrangères du Koweït en échange de leur protection militaire. Cette menace se dissipa après la chute de l'empire ottoman à la fin de la première guerre mondiale. Cependant, le Koweït resta sous la protection britannique jusqu'en 1961, lorsqu'il devint complètement indépendant.
Depuis, le Koweït mélange étrangement mais de façon intrigante libéralisme à l'occidental et islam strict. La capitale Koweït est une métropole dynamique, où les gratte-ciels et les hôtels de luxes font partie du paysage, comme vous auriez pu vous y attendre. Cependant, le pays abrite aussi des mosquées et des palais opulents et la religion fait partie intégrante du pays. Cette juxtaposition, vient peut-être du fait que le Koweït allie l'islamisme et la richesse venant du pétrole qui est vendu principalement aux superpuissances occidentales. En accord avec le statut d'indépendance, le chef de l'Etat Sheik Abdullah prit le titre d'Émir. Les importants revenus liés à la production du pétrole permettent au Koweït indépendant de construire l'infrastructure de son économie, de décider de son système éducatif et de mettre en place des programmes de protection sociale. Au début des années 1990, l'Emir a mis en place une assemblée générale (Majlis), qui permet de mettre des limites aux pouvoirs exercés par la famille souveraine. Depuis, l'Assemblée Nationale est entrée plusieurs fois en conflit avec l'Emir et le Cabinet (qui est toujours dominé par la famille al-Sabah) à propos du mauvais usage qui a été fait des caisses de l'état et de l'absence de bon management à la tête de l'industrie du pétrole qui est primordiale. Ces disputes ne font que mettre en avant l'idée de plus en plus présente que la famille al-Sabah, vieillissante, est de moins en moins prédisposée à gérer le pays. Cependant, elle continue à contrôler les règles koweïtiennes. Entourée des trois principales puissances du Moyen-Orient, la principale menace pour le pays fut lorsque l'Irak réclama le territoire du Koweït (ainsi que le remboursement impayé d'un montant de 40 à 60 millions de dollars américains), qui mena à l'invasion du Koweït en 1990. Les koweïtiens récupérèrent leur pays plus tard grâce aux Etats-Unis et aux forces armées multinationales des Nations Unies. Après une période d'euphorie, les koweïtiens eurent à faire face à d'importants problèmes: l'avenir de la sécurité du pays fut réglé avec la signature de pactes de défense et de sécurité entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et les alliés du Golfe du Koweït. Plus récemment, le Koweït a été l'un des premiers pays à rejoindre l'opération libération Irak après la guerre menée par les Etats-Unis et à venir en aide au pays et apporter son soutient pendant le processus de reconstruction du pays qui est toujours en cours.

Vols pas chers

Recommended Feature
Leaders Club – Le Programme de fidélité le plus exclusif